Toxine Botulique

Dysphonie Spasmodique

L’injection de toxine botulique dans le larynx est le traitement de référence

de la dysphonie spasmodique.

 

Dans la dysphonie spasmodique en adduction, les injections de toxine botulique se font dans les muscles thyro-aryténoïdiens qui sont les muscles des cordes vocales. Les résultats sont très satisfaisants, avec récupération d’une voix normale dans plus de 90 % des cas. Les effets secondaires d’une injection de toxine botulique dans ces muscles peuvent être une hypophonie (voix faible) et des troubles mineurs de la déglutition aux liquides, et sont toujours transitoire.

Dans la dysphonie spasmodique en abduction, les injections de toxine botulique se font dans les muscles crico-aryténoïdiens postérieurs, qui sont les muscles qui ouvrent les cordes vocales. Les bénéfices peuvent être plus longs à apparaitre. Les effets secondaires d’une injection de toxine botulique dans ces muscles peuvent être un essoufflement à l’effort ou des troubles de la déglutition, et sont toujours transitoires. 

 

Les injections sont réalisées sans anesthésie générale ou locale, sous contrôle électromyographique. Les injections sont à renouveler tous les 3 à 6 mois.

Dr Marie Mailly Phoniatre
Icône raccourci