Toxine Botulique

DOM - Bruxisme

DYSTONIE OROMANDIBULAIRE

 

La dystonie est un trouble du mouvement caractérisé par des contractions musculaires soutenues ou intermittentes provoquant des postures ou des mouvements anormaux, souvent répétitifs.

La dystonie oromandibulaire implique les muscles masticateurs, linguaux, périoraux et les muscles platysma. L'incidence annuelle est estimée entre 3,3 et 6,9 cas pour 1 million de personnes. Les différentes formes cliniques rencontrées sont la dystonie oromandibulaire "en ouverture", la dystonie oromandibulaire "en fermeture", la dystonie oromandibuliare mixte, la dystonie oromandibulaire "en déviation". La dystonie oromandibulaire peut être associée à une dystonie linguale.

 

La dystonie oromandibulaire est une maladie chronique affectant la parole et la déglutition, et entraînant une diminution de la qualité de vie. L'âge moyen d'apparition des symptômes se situe entre 50 et 60 ans, et la plupart des études font état d'une prédominance féminine. Le traitement de première intention de la dystonie oromandiblaire est l’injection de toxine botulique dans les muscles dystoniques.

 

BRUXISME

 

Le bruxisme se manifeste par des mouvements involontaires répétitifs, le plus souvent nocturnes, des muscles de la mâchoire.

Ses conséquences sont des manifestations dentaires (abrasion des cuspides, casse de prothèse), articulaires (douleur, blocage des Articulations Temporo Mandibulaires), et musculaires (hypertrophie des masséters et/ou des temporaux).

 

Son traitement repose sur une prise en charge occlusodentaire, un suivi kinésithérapeutique, pouvant être associés à l’injection de toxine botulique dans les muscles élévateurs de la mâchoire (masséters, ptérygoïdiens médians et temporaux).

L’efficacité moyenne des injections de toxine botulique dans cette indication est de 6 mois.

De même, les patients atteints de Dysfonction de l’Appareil Manducateur, se manifestant par des douleurs, des craquements au niveau des Articulations Temporo Mandibulaires, des céphalées, des acouphènes, peuvent être soulagés par l’injection de toxine botulique dans les muscles masticateurs.

Dr Marie Mailly Phoniatre